canalcarpien2   Les Infiltrations :

 

Les infiltrations sont à la fois utilisées en tant que traitement et moyen de diagnostic.

Il en existe différentes sortes.  Ces infiltrations sont habituellement composées d’un anesthésique et d’une préparation à base de cortisone.

L’anesthésique permet d’insensibiliser la zone où il est injecté : dans le cas où la douleur disparaît, cela indique au médecin que la zone ayant reçu l’infiltration est bien la source du mal. La cortisone réduit l’inflammation et diminue la douleur provenant d’un nerf enflammé ou d’une articulation pour une période prolongée.

Certaines infiltrations (en particulier au niveau de l’épaule ou dans les articulations très abimées) sont assez difficiles à réaliser et requièrent l’utilisation d’un « fluoroscope », un appareil de radiologie qui retranscrit les images en direct sur un écran. Cet appareil sert à guider le geste du praticien afin que celui-ci insère l’aiguille à la bonne place avant de procéder à l’infiltration.

 

En chirurgie du membre supérieur les infiltrations peuvent être réalisées dans :

 

Epaule : Articulation sous acromiale, articulation acromio-claviculiare, gaine du biceps, ....

Coude : Tendinite (tenns elbow), ...

Main : Canal carpien, doigt à ressaut, Tendinite de DeQuervain, rhizarthrose....