La rééducation est incontournable dans la prise en charge d’une épaule pathologique.

Télécharger la fiche d'autorééducation de l'épaule icon telecharger-pdf

 

Pourquoi rééduquer son épaule?

La rééducation est un élément de base du traitement médical, non chirurgical, de certaines pathologies de l’épaule.

Avant une intervention chirurgicale

La rééducation pré-opératoire, avant une intervention chirurgicale, est essentielle pour vous préparer à l’intervention. La rééducation post-opératoire en sera d’autant facilitée.

Après une intervention chirurgicale

La rééducation post-opératoire » intervient pour 50% dans la qualité du résultat fonctionnel après une intervention chirurgicale, qu’elle soit réalisée « à ciel ouvert » ou par méthode « arthroscopique ».

 

Où faire sa rééducation?

Le plus souvent par un masseur kinésithérapeute près de votre domicile et habitué à la rééducation de l’épaule.

Parfois une prise en charge en centre sera nécessaire ainsi que des séances de balnéothérapie.

 

Rythme des séances ?

Le rythme des séances à faire chez le masseur-kinésithérapeute est de 2 à 3 séances par semaines, pendant au moins 3 mois, selon la pathologie à traiter. Chaque séance dure en moyenne 30 minutes.

Il est important de ne pas avoir mal durant la rééducation. Le froid est un antalgique assez efficace (cryothérapie). Glacez votre épaule après chaque séance de rééducation et le soir avant de vous coucher. Vous pouvez utiliser soit les glaçons de votre réfrigérateur, soit des packs de glace vendus en pharmacie.
La rééducation de l’épaule, non opérée ou opérée, peut être douloureuse. En plus de la cryothérapie, n’hésitez pas à vous faire prescrire des antalgiques. De façon générale, ne dormez pas sur le côté de l’épaule douloureuse.

La rééducation de l’épaule est toujours longue. Elle est variable en fonction de la pathologie traitée acromioplastie (3 à 6 mois), réparation de la coiffe des rotateurs (6 à 12 mois), raideur de l’épaule (6 à 18 mois).

 

Les Grands principes de la rééducation : 

Les grands principes de la rééducation de l’épaule La rééducation de l’épaule est une rééducation manuelle et personnalisée. Elle doit être prise en charge par un masseur kinésithérapeute qui travaille avec ses mains, L’utilisation de « machines » et la pouliethérapie sont déconseillées.

La rééducation d’une épaule pathologique peut être longue et difficile. Elle sera d’autant plus efficace si le masseur-kinésithérapeute a déjà une bonne expérience de la rééducation de l’épaule, et si le patient est motivé.

 

La rééducation de l’épaule consiste à faire 5 types d’exercices :

1 - Les exercices d’échauffement de l’épaule:

Le pendulaire: debout, l’autre bras prenant appui sur une table, penché en avant, bras ballant, la main tenant l’équivalent d’un poids de 1,5 kg, faites des mouvements circulaires amples, dans un sens, puis dans l’autre (30 tours dans chaque sens), sans bouger le corps.

Ces exercices d’échauffement doivent être faits avant et après chaque séance de rééducation, et chaque fois que vous avez des douleurs.

Kine Pendulaire Rééducation  pendulaire

 

2 - Les exercices de mobilisation passive.

 Ils ont pour but d’assouplir l’épaule dans tous les secteurs d’amplitudes articulaires. Ils sont réalisés avec le kinésithérapeute, mais aussi par le patient seul en auto-rééducation.

- Elévation antérieure passive, couche sur le dos

- Rotation externe passive, couché sur le dos

- Association flexion + rotation externe, couché sur le dos

- Rotation interne, mains dans le dos, debout

Kine EAP Kine REP Kine RIP

 

3 - Les exercices de mobilisation active aidée. 

Ils ont pour but de restaurer ou de retrouver la mobilité active, après avoir récupéré toutes les amplitudes articulaires passives.
- Flexion active aidée
- Rotation externe active aidée
- Rotation interne active aidée

Kine Mob Actif aide Mobilisation active aidée

 

4 - Les exercices de musculation. 

Il y a deux types d’exercices de musculation dont le but est totalement différent :
-  Les exercices visant à faire travailler tous les muscles qui suppriment le contact entre la tête humérale et l’acromion qui est au-dessus et qui vient « frotter » contre les tendons et provoquer ainsi des douleurs ( exercice de décoaptation).
-  Les exercices visant à stabiliser une épaule instable grâce à un renforcement musculaire sélectif.

Ces exercices seront réalisés uniquement au cabinet du kinésithérapeute.


5 - Les exercices d’auto-rééducation que vous aurez à faire vous-même sont de 4 types :

- Echauffement : exercices de pendulaire
- Mobilisation passive à faire couché sur le dos : élévation antérieure seule, élévation antérieure couplée à la rotation externe (position sieste)
- Mobilisation à faire debout : rotation interne mains dans le dos
- Musculation des abaisseurs extrinsèques de la tête humérale.