ANATOMIE DE L'EPAULE

 

L’épaule

L’épaule permet la jonction du tronc avec le membre supérieur au niveau du bras. Elle comporte plusieurs articulations qui concourent à en faire l'articulation la plus mobile du corps humain. Elle permet d'orienter le membre supérieur dans l'espace, permettant en particulier à son extrémité effectrice, la main, d'assurer ses rôles de préhension et de communication avec l'environnement situé à sa portée.

 

 

          

 


Ostéologie (les os de l’épaule)

 

Le complexe articulaire de l'épaule met en relation quatre·os :

- Le manubrium sternal

- la clavicule

- l'omoplate

- la tête humérale

 

 

 

 
 
Myologie (les muscles de l’épaule)
 

La coiffe des rotateurs est composée de la convergence des·tendons de quatre·muscles :

- Un rotateur médial : le muscle subscapularis

- deux rotaeurs lateraux : muscle infra spinatus et sub scapularis

- Un abducteur : mucle supra epineux

On associe souvent à la coiffe, le tendon du chef long du·muscle biceps brachial, qui s'insère ·sur la scapula (omoplate) et non sur l'humérus.

La rupture de la coiffe concerne la plupart du temps le muscle supra-épineux (80%), puis l'infra-épineux (15%) et enfin le sub-scapulaire (5%).

La fonction ·essentielle de la coiffe des rotateurs est d'assurer le maintien, le centrage et la·coaptation de l'articulation de l'épaule (coaptation entre la tête humérale et la cavité glénoïdale de la·scapula), luttant notamment contre la puissante action subluxante vers le haut du muscle deltoïde.

Les mouvements d'abduction et d'antépulsion sont particulièrement sollicitant pour la coiffe des rotateurs, qui doit contenir l'ascension de la tête de l'humérus au cours de ces mouvements. Les mouvements en rotation interne ou externe du bras, surtout dans le cas d'un mouvement avec force, sont également sollicitant.

 

 

 
 
Les Articulations de l'épaule

 

L'épaule est un complexe articulaire qui comporte trois articulations et deux plans de glissement.

 

1 - Articulation gleno-humerale

La principale articulation de l’épaule

C’est une articulation synoviale de type sphéroïde. Elle réunit l’extrémité supérieure de l’humérus à la scapula. C’est l’articulation la plus mobile de corps et est de ce fait soumise à de nombreux phénomènes de luxations, d’inflammations…

Surfaces articulaires :

1) Extrémité supérieure de l’humérus : forme 1/3 de sphère vers le haut, l’arrière et le dedans. Elle a un diamètre de 6 cm et il est supporté par un col qui a deux reliefs remarquables : le tubercule majeur et le tubercule mineur

Elle est recouverte de cartilage hyalin . La surface humérale se glisse dans la cavité glénoïdale.

2) La cavité glénoïdale est trois fois moins étendue que la tête de l’humérus ; elle est de forme ovalaire avec un grand axe vertical et est orientée vers l’avant et le dehors.

Il y a donc une forte disproportion entre les deux surfaces articulaires.

Les Moyens de Renforcement:

- Le bourrelet : c'est un anneau fibro cartilagineux inséré autour d ela glène de la scapula. Il augment la surface et la profondeur de la glèn et améliore la stabilité.

- La capsule articulaire : un manchon fibreux entourant  la cavité glenoide et le col de l'humerus qui est elle même renforcée par des ligaments. Le principal ligament est le ligement gleno humeral constitué de 3 faisceaux : supérieur, moyen et inférieur. Le ligament coraco huméral est également un élement de stabilisation.

- 2 tendons :le biceps et le triceps

Les Moyens de glissement :

Une Membrane synoviale relie le cartilage de la tête de l’humérus au bourrelet glénoïdal. Elle forme au niveau des tendons une bourse. Elle délimite la cavité synoviale (et constitue ainsi une bourse séreuse).

la Vascularisation :

Elle est assurée par une branche de l’artère suprascapulaire et une collatérale de l’artère circonflexe. Innervation par le nerf suprascapulaire.

Les mouvements de la gleno-humerale :

C’est une articulation sphéroïde, qui peut donc réaliser des mouvements dans les trois plan de l’espace :

On fixe l’angle inférieur de la scapula pour mesurer les angles des mouvements :

Flexion : 50°; extension 25°; abduction 90°, adduction 10°, rotation externe 45° et interne 45°.

La combinaison de ces trois mouvements donne un mouvement de circumduction (cône de révolution).

 

2 - Articulation sterno-costo-claviculaire

C'est une articulation de type en selle (toroïde) et permet donc deux axes de rotation : Frontal et Sagittal.Cette articulation représente le seul point fixe entre le thorax et le membre supérieur. Entre les deux surfaces articulaires on retrouve un fibro-cartilage intermédiaire de type discal ou méniscal(fibro cartilage). A l'intérieur de la capsule articulaire on distingue deux compartiments:

- Entre la clavicule et le fibro-cartilage : siège du mouvement

- Entre le fibrocartilage et le sternum : amortisseur

 

3 - Articulation acromio claviculaire

Également appelée « articulation cléido-scapulaire », l'acromio-claviculaire est une arthrodie. Elle ne possède donc aucun axe de rotation bien qu'un faible degré de mouvement existe. C'est une articulation vraie, elle possède donc une capsule articulaire, une synoviale et deux surfaces articulaires : celle de l'acromion et celle de l'extrémité latérale de la clavicule. Entre les deux surfaces articulaires on retrouve un fibro-cartilage de type méniscal.

Cette articulation est stabilisée par quatre ligaments, de dehors en dedans :

- Ligament acromio- claviculaire

- Ligament conoïde

- Ligament trapezoïde

- Ligament coraco claviculaire médial

 

4 - Articulation scapulo-thoracique

L'omoplate (scapula) s'articule sur le gril costal par l'intermédiaire d'un double plan de glissement, entre le sub-scapulaire et le grand dentelé d'une part, et le grand dentelé et la paroi thoracique d'autre part. C'est une articulation de type syssarcose ou syncarthrose. La jonction scapulo-thoracique considérée comme une articulation est une notion récente.

La grande mobilité de la scapula permet de déplacer et d'orienter sa cavité glénoïdale pour augmenter très fortement le rayon d'action du membre supérieur. Le rôle de la clavicule s'explique par l'anatomie du thorax : à la hauteur de l'omoplate, ce dernier a une section elliptique. De ce fait, quand l'omoplate se sagittalise (mouvement d'abduction de l'omoplate, correspondant à l'anté-projection du moignon de l'épaule), elle quitte le contact du grill costal, maintenue à distance du sternum par la clavicule, qui agit comme un point d'appui. La scapula est animée de mouvements d'abduction-adduction, élévation-abaissement et rotation médiale et latérale dite mouvement de sonnette. Cette terminologie est calquée sur les autres articulations mais s'avère inexacte ici car il n'y a jamais de déplacement dans un seul plan pour la scapula mais, compte tenu de la forme du thorax et de la présence de la clavicule, une combinaison de mouvement autour de la portion d'ellipse du tronc.

 

5 - Bourse séreuse sous-acromio-deltoïdienne

La bourse séreuse sous-acromio-deltoïdienne permet principalement au muscle supra-épineux et au tubercule majeur de glisser sous le muscle deltoïde et sous la voûte acromio-coracoïdienne lors de l'abduction du membre supérieur.